Le Plan d'action pour les sites contaminés fédéraux (PASCF)

Projet prioritaire: Projet d'assainissement de la 5e Escadre de Goose Bay

Projet prioritaire: Projet d'assainissement de la 5e Escadre de Goose Bay

Projet prioritaire: Projet d'assainissement de la mine Faro

Projet prioritaire: Projet d'assainissement de la mine Faro

Exemple de réussite: Assainissement du port d'Oshawa

Exemple de réussite: Assainissement du port d'Oshawa

Exemple de réussite: Assainissement du phare Swallowtail

Exemple de réussite: Assainissement du phare Swallowtail

Exemple de réussite: Assainissement du lieu historique national Cartier-Brébeuf

Exemple de réussite: Assainissement du lieu historique national Cartier-Brébeuf

Projet prioritaire: Autoroute de l'Alaska – Assainissement et gestion du risque du camp d'entretien de la rivière Liard

Projet prioritaire: Autoroute de l'Alaska – Assainissement et gestion du risque du camp d'entretien de la rivière Liard

Créé en 2005, le Plan d'action pour les sites contaminés fédéraux (PASCF) est un programme s'échelonnant sur 15 ans et qui comporte un investissement de 3,5 milliards de dollars du gouvernement du Canada.

Ce programme vise principalement à réduire les risques pour la santé humaine et l'environnement générés par les sites contaminés fédéraux et à effacer le passif financier lié à la contamination. Au cours de la phase I (2005-2011), les ministères et agences fédéraux ainsi que les sociétés d'État consolidées responsables des sites contaminés fédéraux (aussi appelés gardiens) ont fait des progrès importants en ce qui a trait à l'évaluation et à l'assainissement des sites. En effet, les gardiens ont amorcé des travaux d'assainissement à 1 400 sites et les ont achevés à 650 sites. Des évaluations ont été entreprises à plus de 9 400 sites et elles sont complétées pour 6 400 de ces sites. La phase II du PASCF(2011-2016) permet de continuer ces travaux en mettant l'accent sur l'assainissement des sites hautement prioritaires.

L'Inventaire des sites contaminés fédéraux (ISCF) répertorie plus de 21 000 sites fédéraux. Ce nombre inclut des sites contaminés, des sites susceptibles d’être contaminés et environ 9000 sites sont classés comme étant « fermés », soit parce que les travaux d'assainissement sont terminés ou encore parce qu'il a été déterminé suite à une évaluation qu'aucune mesure n'était nécessaire.

En plus de s'attaquer aux sites contaminés, le PASCFcontribue au développement des compétences, à la formation et à l'emploi de la population canadienne, y compris des communautés autochtones et de celles vivant dans les régions nordiques et en milieu rural. Il encourage également l’industrie environnementale du Canada à développer des technologies et des approches innovatrices et durables.